Signification : Annoncer la fin de quelque chose, une triste nouvelle.

Origine : Afin de mieux comprendre les origines  de cette expression française, il faudrait commencer par définir le glas. A l’époque, les cloches d’église avaient pour but principal d’informer la population à propos d’un événement d’une importance capitale heureux ou malheureux et ceci suivant le son déclenché. Sur les deux sons de cloches connus de l’époque, le tocsin va servir à ameuter la population pour une mobilisation générale et le glas d’un tintement lent annonce la fin prochaine ou le décès d’un personnage important. Au sens figuré, sonner le glas fera référence à une fin imminente et triste comme la mort.

Exemple d’utilisation : En 1874, l’écrasement de la commune de la ville de Paris sonne le glas des espoirs révolutionnaires, jugulés par ailleurs dans les autres grandes nations européennes par des régimes à poigne et policiers.

(L. Viéville)

INTERVENANTS

Charles et Christine APPLETON (la Vieille Douve)
Anne DANJOU (Association Bien Vivre en Anjou)
Christophe DELIRE (Celui qui découvre les charmes du Bourg d’Iré)
Johnny DUBSET (Epicerie-La Toque à Papa)
Alfred de FALLOUX ( 1er investisseur)
David O’NEIL (Château de Falloux)
Isabelle de PONTEVES (Asso.Passé-Présent-Patrimoine du Bourg d’Iré)
Sonia RENAULT ( Elue, adjointe au maire délégué du Bourg d’Iré)
Dominique TENAILLEAU ( Paysan, agriculteur)
René WALGRAFFE (Château d’Armaillé dit La Douve)

Alfred de Falloux

Légitimiste et catholique libéral, Alfred de Falloux (1811-1886) a été un homme politique important du XIXème siècle. Ministre de l’Instruction publique et des cultes sous la Seconde République (Présidence de Louis-Napoléon Bonaparte), il a été un adversaire modéré mais résolu de Napoléon III. Respectueux de certains acquis de 1789, notamment de l’institution parlementaire, il fut au centre de plusieurs tentatives « fusionnistes » fondées sur la réconciliation des deux branches de la maison de Bourbon et destinées à restaurer la monarchie. L’intransigeance du comte de Chambord refusant d’abandonner, comme le lui demandaient les « fusionnistes », le drapeau blanc et donc de se rallier au parlementarisme, aboutira, on le sait, à l’instauration de la République (lois de 1875). Très lié à Ch. de Montalembert et au P. Lacordaire, A. de Falloux fut également au cœur des luttes qui vont opposer les catholiques libéraux et leur revue, Le Correspondant, aux catholiques intransigeants regroupés autour de Louis Veuillot et de son journal L’Univers. Après la victoire des républicains, il se consacre entièrement à la défense de la religion.

[source : Correspondance d’Alfred Frédéric de Falloux (1811-1886)]

L'historique du projet, fil rouge du scénario

En 2013, la société Inersys présentait aux conseillers municipaux du Bourg d’Iré et de Loiré un projet de parc éolien implanté dans le secteur de Roche d’Iré, comportant 3 machines de 125m de hauteur chacune. En juillet 2016, la municipalité du Bourg d’Iré émet un avis défavorable au projet pour permettre au château de Falloux d’être restauré et de valoriser l’attractivité du village. Le projet éolien, qui n’est désormais plus viable financièrement, est stoppé.

En juin 2019, alors qu’il semblait être abandonné depuis 2016, le projet ressort avec cette fois 4 éoliennes plus grandes (3 à Loiré + 1 au Bourg d’Iré) chacune d’une hauteur de 150m (dont pale de 59m) est présenté aux conseillers municipaux de Loiré. Le secteur sélectionné est toujours Roche d’Iré situé à 4km au nord du centre de Loiré mais en surplomb et seulement à quelques mètres du territoire du Bourg d’Iré.

Le Bourg-d’Iré est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire en région Pays de la Loire.

Village du Haut-Anjou, Le Bourg-d’Iré se développe au Moyen Âge en étant siège d’un doyenné et châtellenie. Son essor commence véritablement au 19e siècle, notamment sous l’égide du comte de Falloux. Le bourg se modernise et se développe, puis entame une période d’exode rural jusqu’au début des années 2000. Sa proximité avec Segré et la construction de nouveaux lotissements permettent au village d’enrayer le déclin démographique.

Elle est depuis le 15 décembre 2016, intégrée à la nouvelle commune de Segré-en-Anjou Bleu.

[source: wikipedia]

Morts suspectes de centaines de bovins

par France Inter | Secrets d'Infos

Impacts économiques : Le Bourg d’Iré poursuit depuis une dizaine d’années une politique locale de valorisation patrimoniale et touristique, dans le respect des paysages et des milieux naturels. Le village vient de recevoir la commission régionale afin d’obtenir sa première fleur.

Depuis quelques années, les châteaux de Falloux et de la Douve travaillent ensemble avec le manoir de la Vieille Douve et le restaurant le Relais de la Verzée afin d’accueillir mariages, événements d’entreprises et événements culturels, locaux et internationaux. Les retombées économiques de ces activités sont très importantes pour la commune et le territoire haut-angevin.

En effet, 4.500.000 d’euros ont été investis par le château de Falloux seulement entre 2016 et 2018 pour sa restauration par des entreprises locales sans subventions publiques. En tout et en peu de temps près de 10.000.000 d’euros ont été injectés directement et indirectement dans l’économie locale au travers de centaines d’entreprises du territoire.

De nombreux projets sont en cours au Bourg d’Iré dont de nombreuses entreprises dépendent, mais ne pourront pas aboutir du fait de l’installation d’éoliennes qui viendront défigurer le paysage de la commune et ainsi faire fuir les touristes et clients français et internationaux, sans parler de ceux qui ont déjà réservé leur séjour.

Au vu de l’emplacement sélectionné et de tous les impacts négatifs qu’un parc éolien à Loiré et le Bourg d’Iré engendreront, il paraît évident que ce projet condamnera irrémédiablement les efforts consentis depuis plusieurs années concernant l’attractivité économique et touristique du village, provoquant le départ d’investisseurs privés.

Source projet : Société Inersys

JOURNAL DE BOURG

Agrégation automatique d'une sélection de sources Internet
Ecrire au journal

Ecrire au journal du bourg

10 + 11 =

L’Association pour la Sauvegarde et la Mise en Valeur du Collège de Combrée,

Les objectifs de notre association?

Aider à concevoir un projet global de reconversion de l’ancien collège de Combrée.

Anticiper sur des aménagements ou destructions qui handicaperaient ce type de projet.
Faire connaître notre cause par des animations.

Le film de présentation a été réalisé à l’occasion des journées européennes du patrimoine de septembre 2019. Il à été diffusé durant le JEP

ASMV-CC